Monnaie anglaise, ce qu’il faut savoir

monnaie anglaise

monnaie anglaise

Classée parmi les plus anciennes monnaies ayant toujours cours légal, la célébrissime monnaie anglaise appelée « livre sterling » a cumulé au fil des siècles un historique des plus chargés qui en font à ce jour l’une des monnaies les plus prisées par les numismates.

Dans cet article nous verrons l’histoire ainsi que tout ce qu’il faut savoir sur la monnaie anglaise : de ses origines en passant par ses particularités sans oublier son intérêt numismatique.

 





Les origines de la monnaie anglaise

La « livre sterling » ou « pound sterling » en anglais (symbolisé depuis le 18e siècle par le signe bien connu « £ »), voit le jour aux environs de la fin du XIe siècle, soit il y a de cela près d’un millier d’années, quelque temps après la célèbre invasion normande de 1066.

Certains historiens soupçonnent d’ailleurs que le mot « sterling » aurait été inventé précisément conséquemment à cet épisode historique puisqu’il dériverait du terme normand « steorra » qui signifie « étoile » : le fait est que les premières pièces de livres sterlings ou « pennies » (penny au singulier) furent frappés d’un motif étoilé sur leurs faces tend à corroborer cette version des faits.

Quoiqu’il en soit, depuis cette époque jusqu’à nos jours, le terme resta immuablement employé pour désigner l’unité monétaire en cours sur tout l’ensemble du Royaume-Uni, des Territoires britanniques d’Outre-mer ainsi que dans les multiples autres dépendances de la Couronne de Grande-Bretagne.

carte royaume-uni

Carte du Royaume-Uni

 

Particularités de la monnaie anglaise

Il convient de relever cependant que si l’appellation est commune, les livres sterlings ayant cours légal au niveau de ces différents territoires britanniques ne sont pas pour autant tout à fait les mêmes.

Au Royaume-Uni :

Par exemple, en Angleterre et au Pays de Galles, c’est principalement la livre sterling anglaise frappée et émise par la Banque d’Angleterre qui a officiellement cours légal. Il est à noter néanmoins que dans la pratique, celle-ci est utilisée et acceptée par les usagers sur la quasi-totalité de la Grande-Bretagne.

 

En Irlande du Nord et en Ecosse :

La livre sterling se décline en « livre nord-irlandaise » et en « livre écossaise », qui elles n’ont pas officiellement cours légal au Royaume-Uni.

 

Dans les dépendances de la Couronne Britannique :

Dans des endroits comme l’île de Jersey, l’île de Guernesey, ou encore l’île de Man, la traditionnelle « pound sterling » se décline sous des avatars locaux : la « livre jersiaise » ; le « Manx Pound » ; et enfin la « livre de Guernesey ».

 

Subdivision de la monnaie anglaise :

monnaie anglaise one penny

monnaie anglaise one penny

La livre sterling anglaise ne connut pendant près d’un millénaire que le système antique de subdivision des systèmes monétaires de l’Empire Romain : livre/sou/denier.

Il a fallu attendre 1971 pour que l’unité monétaire se modernise.

C’est en effet cette année-là que l’unité monétaire  adopte enfin le système basé sur la décimalisation.

Depuis, la livre se subdivise en cent unités : le Pence ou Penny (symbolisé par le « p »).

 

 

La valeur de la Livre Sterling

Sur le plan des cours de change, la « pound sterling » constitua pendant des décennies l’une des unités monétaires les plus cotées, devançant de très loin des monnaies aussi fortes que l’euro !

Aujourd’hui, si ce temps semble révolu (en effet, le cours de la livre est tombé depuis à des niveaux moins faramineux : entre 1,15 et 1,2 € en 2013), il n’en demeure pas moins que cette monnaie reste à ce jour l’une des plus prisées sur le marché des changes (4ème place des devises les plus échangées).

monnaie anglaise, la célèbre pièce de three pence

monnaie anglaise, la célèbre pièce de three pence

 

Pourquoi collectionner la monnaie anglaise ?

De par son histoire bien singulière, la livre sterling constitue pour les numismates, autant pour les apprentis que les aficionados avertis, un thème de collection des plus intéressants et des plus convoités.

En effet, au cours de sa longue vie, cette monnaie a connu plus d’un changement majeur tant au niveau de l’esthétique et de la technique de monnayage que de la matière première, faisant d’elle un témoin privilégié des remous économico-historiques britanniques mais aussi et surtout mondiaux étant donné la prépondérance passée de l’Empire Britannique sur le reste du globe.

Outre ces considérations, la collection de livre sterling peut surtout rapporter « gros » comme disent les jeunes : en effet, eu égard à l’ancienneté et à la qualité des métaux dans lesquels cette dernière a par le passé été frappée, la valeur d’une pièce de monnaie anglaise rare peut atteindre aux enchères des sommets vertigineux…

monnaie anglaise à l'effigie de la reine

monnaie anglaise à l’effigie de la reine

 

Monnaie anglaise ancienne, quelques exemples :

Question pièces anglaises anciennes, parmi les millésimes que les connaisseurs recherchent le plus, on citera en premier lieu sans aucune hésitation les vieux « sous » en argent pur des débuts de l’histoire de la livre sterling.

Toutefois eu égard à leur rareté et, consécutivement, à leur valeur plus que prohibitive, la majorité des numismates se contentent aujourd’hui des livres sterling pré-décimales du 18ème siècle que l’on arrive à retrouver plus ou moins facilement par rapport aux premiers.

monnaie anglaise souverain or

monnaie anglaise souverain or

Parmi celles-ci, on citera à titre d’exemple les pièces de bronze telles que le fameux « quart de Penny » ou « Farthing ». Frappé pour la première fois en argent pur en 1672.

Le « Farthing » fut par la suite fabriqué en bronze à partir de 1860 et ce jusqu’en 1956, année de sa disparition totale. Les modèles en bronze faisaient 20 mm de diamètre pour un poids net de 2,8g.

Outre le « Farthing », on retrouve également dans cette catégorie le « demi-penny » et le « penny » qui, elles, font respectivement 25 et 31 mm de diamètre pour 5,7 et 9,4g.

Outre les monnaies de bronze, il y a également celles en argent : la pièce de trois pence (d’un diamètre de 16 mm pour 1,4g) ou encore celles de quatre et six pence (respectivement 16 mm et 19 mm de diamètre pour 1,9 et 2,8g).

Enfin, la monnaie anglaise compte également des monnaies en or puisque le souverain d’or (22 mm pour 7,99g) et le demi-souverain (19 mm pour 3,99 g) complètent cette liste des millésimes recherchés.