Le Louis d’or, ses caractéristiques et son histoire

Avr 23, 2014

Le Louis d’or, ses caractéristiques et son histoire

Dans le langage courant, on a souvent tendance à appeler « Louis d’or » toute pièce française en or du moment qu’elle a été frappée avant le XXème siècle. C’est une erreur.

En réalité, l’appellation Louis d’or est beaucoup moins vaste que ça puisqu’elle englobe seulement les pièces de monnaies en or frappées de 1640 à 1792.

Dans cette page, nous verrons tout ce qu’il y a à savoir sur cette monnaie de légende qui continue à fasciner de nombreuses personnes à travers le monde malgré les (seulement) 4 petits grammes d’or qu’elle contient.

Tant pour son histoire que pour sa valeur soit dit en passant.




Vous voulez en savoir plus sur le Louis d’or, découvrir l’histoire de cette monnaie ainsi que ses évolutions à travers les âges ?

Alors il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture !

 

 

Le Louis d’or, les origines de sa création :

Comme je viens de le dire en introduction, le Louis d’or est en fait la dénomination courante de la monnaie en or frappée en France sur la période qui s’étend de 1640 à 1792.

Avant cela, la France possédait déjà des monnaies d’or telles que l’écu d’or et le franc d’or.

En 1640, c’est Louis XIII, alors Roi de France, qui décide de réformer le système monétaire français afin d’apporter plus de stabilité à la monnaie nationale, inciter les français à réaliser leurs premiers placements et par la même occasion essayer de rivaliser au niveau monétaire avec les voisins espagnols et anglais.

Le Louis d’or était censé à cette époque apporter plus de prestige à la France.

Il est aidé dans cette tâche ardue par Claude de Bullion qui sera chargé de mener cette réforme à bien et ainsi instituer ce nouveau système monétaire qui tiendra d’ailleurs jusqu’à la révolution française.

 

 

Comment était fabriqué le Louis d’or ?

A l’époque de Louis XIII, les monnaies fabriquées avec des métaux précieux telles que le Louis d’or, étaient frappées au balancier.

Ce procédé mécanisé permettait de frapper précisément des pièces de monnaie parfaitement uniformes et similaires les unes aux autres alors que les monnaies précédentes étaient fabriquées « à la main ».

Au niveau de la finesse et de la qualité de frappe, les Louis d’or constituait du jamais-vu pour l’époque et si l’on rajoute à cela le talent du graveur Warin, on comprend aisément pourquoi encore aujourd’hui ces pièces de monnaie demeurent si recherchées et si facilement valorisables que ce soit en numismatique ou sur le marché de l’or tout simplement !

 

 

Combien de types de Louis d’or différents étaient frappés ?

En totalité, Louis XIII avait fait créer trois sortes de pièces destinées à l’usage courant :

Le « Louis d’or » : également appelé « demi-Louis » qui équivalait à 5 livre tournois ou à un ancien écu,

Le « Double Louis d’or » : Communément appelé « Louis »,

Le « Quadruple Louis d’or » que les français avaient pris l’habitude d’appeler « Double-Louis »,

 

A côté de cela, une série de trois Louis d’or en grand module avait été fabriquée en très faibles quantités par le graveur général des monnaies afin de servir de cadeaux ou à des fins de collection de prestige.

A noter qu’elles étaient également destinées à mettre en valeur la finesse et le savoir-faire de la célèbre Monnaie de Paris que nous connaissons encore aujourd’hui. Elles n’ont d’ailleurs jamais été mises en circulation.

Ces pièces-là avaient respectivement des valeurs de :

– Huit Louis

– Seize Louis

– Vingt Louis (ndlr : ce Louis d’or figure d’ailleurs encore aujourd’hui en première position du classement des plus grosses pièces en or françaises jamais frappées avec ses 66,87 grammes !)

 

 

Le Louis d’or sous Louis XIII, ses caractéristiques :

Frappé en 1641, il aura cours jusqu’en 1643, date de la fin du règne de Louis XIII.

Il pèse 6,75 grammes et mesure 25 millimètres de diamètre.

¤ Sur l’avers, on retrouve la tête laurée de Louis XIII tournée sur la droite. En latin est inscrite la légende suivante : « LVD XIII DG – FR ET NAV REX » qui signifie littéralement « Louis XIII, Roi de France et de Navarre par la grâce de Dieu ».

 

¤ Sur le revers, la fameuse croix formée de 4 doubles « L » surmontés de couronnes royales et séparées par des fleurs de lys. Au centre, la lettre de l’atelier (ici « A » sur la photo) dans un cercle et sur le pourtour de la pièce la légende « CHRS REGN VINC IMP » qui signifie « Le Christ règne, vainc et commande ».

 

Louis d'or, époque de Louis XIII

Louis d’or, époque de Louis XIII

 

Le Louis d’or sous Louis XIV, ses caractéristiques :

Frappé en 1669, ce Louis d’or, communément appelé « Louis aux huit L » aura cours jusqu’en 1715, date de la fin du règne de Louis XIV.

Il pèse 6,75 grammes et mesure 25 millimètres de diamètre.

¤ Sur l’avers, on retrouve la tête laurée de Louis XIV tournée sur la droite. En latin est inscrite la légende suivante : « LVD XIIII DG – FR ET NAV REX » qui signifie littéralement « Louis XIV, Roi de France et de Navarre par la grâce de Dieu ».

 

¤ Sur le revers, on retrouve une nouvelle fois la croix formée de 4 doubles « L » surmontés de couronnes (symboles de la royauté) et séparées par des fleurs de lys. Au centre, la lettre de l’atelier (ici « A » sur la photo) dans un cercle et sur le pourtour de la pièce la légende « CHRS REGN VINC IMP » qui signifie « Le Christ règne, vainc et commande ».

Il existe pour cette période, d’autres types de Louis d’or tels que les Louis « Jeune à la mèche longue », « à l’écu » ou encore « vieux aux 4 L ».

Ces diverses éditions suivant la chronologie de la vie de Louis XIV s’expliquent notamment par le règne très long du Roi Soleil.

 

Louis d'or, époque de Louis XIV

Louis d’or, époque de Louis XIV

 

 

Le Louis d’or sous Louis XV, ses caractéristiques :

Frappé en 1726 et œuvre du maître graveur Norbert Roettiers, il aura cours jusqu’en 1774, date de la fin du règne de Louis XV.

Communément appelé « Louis aux Lunettes » il est plus lourd que les précédents Louis d’or étant donné qu’il pèse 8,16 grammes et mesure 24 millimètres de diamètre (1 millimètre de moins que les précédents en revanche).

¤ Sur l’avers, on retrouve la tête de Louis XV tournée sur la gauche. En latin est inscrite la légende suivante : « LVD XV DG – FR ET NAV REX » qui signifie littéralement « Louis XV, Roi de France et de Navarre par la grâce de Dieu ».

 

¤ Sur le revers, la fameuse croix formée de 4 doubles « L » surmontés de couronnes royales et séparées par des fleurs de lys a laissé place aux écus ovales inclinés de France et de Navarre surmontés d’une couronne. Concernant la lettre de l’atelier celle-ci est cette fois reprise dans la partie inférieure du revers et sur le pourtour de la pièce la légende « CHRS REGN VINC IMP » qui signifie « Le Christ règne, vainc et commande ».

A noter également cette fois les nombreux autres types fabriqués tels que le Louis « Au Soleil », Aux Insignes », « de Noailles », « A la Croix de Malte », « Aux deux L », « Mirliton », « Au Buste habillé », « Au Bandeau » et à « La Vieille Tête » qui seront frappés de 1715 à 1771…

 

Louis d'or, époque de Louis XV

Louis d’or, époque de Louis XV

 

 

Le Louis d’or sous Louis XVI, ses caractéristiques :

Frappé en 1785, ce Louis d’or aura cours jusqu’en 1792, date de la fin du règne de Louis XVI dans les circonstances que tout le monde connaît.

Il pèse 15,3 grammes et mesure 28 millimètres de diamètre.

¤ Sur l’avers, on retrouve la tête de Louis XVI. En latin est inscrite la légende suivante : « LUDOV .XVI. D. G. FR ET NAV. REX » qui signifie littéralement « Louis XVI, par la grâce de Dieu Roi de France et de Navarre ». La marque d’atelier se situant cette fois-ci sous le buste.

 

¤ Sur le revers, on retrouve la légende « CHRS REGN VINC IMP » qui signifie « Le Christ règne, vainc et commande ».

Il existe pour cette période, d’autres types de Louis d’or tels que les Louis « aux Palmes » de 1774 gravé par Duvivier, « au Buste habillé » ou encore « à la Corne ».

 

Louis d'or, époque de Louis XVI

Louis d’or, époque de Louis XVI

 

Les Louis d’or aujourd’hui :

De nos jours, les Louis d’or sont, de l’avis de nombreux professionnels et autres experts en numismatique, parmi les pièces de monnaie en or les plus recherchées et les plus prestigieuses du monde.

Connus dans le monde entier et pouvant atteindre des sommes folles selon les années de fabrication et le nombre d’exemplaires produits, les Louis d’or ont une valeur numismatique qui dépasse très largement celle de leur poids en or.

Pour faire simple, si vous possédez un Louis d’or et que vous vous demandez si vous allez en tirer un bon prix, vous pouvez être quasiment certain que vous avez moyen d’en obtenir bien plus que la valeur de son poids en or.

 

 

Où acheter des Louis d’or ?

Bonne question. Tout d’abord, il faut savoir et surtout toujours garder à l’esprit qu’acheter de l’or est assez risqué du fait des nombreux acteurs, pas toujours dotés des meilleures intentions et gravitant sur ce créneau très à la mode ces dernières années.

La période de crise actuelle n’a pas arrangé les choses et il vous faudra savoir trier le bon grain de l’ivraie parmi la pléthore de vendeurs et autres négociants sévissant sur le marché.

Personnellement, je ne le répèterai jamais assez : pensez à limiter au maximum les risques si vous voulez acheter un Louis d’or.

Bien que je préconise très souvent cette plateforme pour le numismate qui souhaite investir, je ne saurais que trop vous conseiller d’éviter eBay pour ce type de transaction.

Acheter un Louis d’or en direct est déjà compliqué, alors si en plus, il vous faut vous décider via une simple photo, les risques sont bien (trop) élevés à mon goût.

La solution à privilégier est celle des cabinets numismatiques et autres négociants ayant pignon sur rue. Vous pourrez même leur demander de vous assurer une remise sous scellé afin d’être certain de la qualité et du soin apporté à votre Louis d’or.

Une maison comme le Comptoir National de l’or (http://www.gold.fr/) pourra surement vous permettre de trouver votre bonheur en trouvant le point de vente le plus proche de chez vous par exemple.

 

 

Combien vaut un Louis d’or ?

Si vous lisez régulièrement ce site et que vous lu attentivement cet article jusqu’ici, vous savez qu’en numismatique le prix d’une pièce de monnaie que cette dernière soit en or, en argent, en cuivre, ou par exemple en bronze, va varier avec son nombre d’exemplaires produits ainsi que son état de conservation (pour ne citer que ces deux critères).

Ainsi, il me sera bien difficile de vous donner un prix ferme et stable pour un Louis d’or sans même savoir son type, son année de fabrication ou son état de conservation.

Pour savoir exactement la cote estimée d’un Louis d’or, vous pouvez la faire expertiser par un professionnel ou bien vous procurer un argus numismatique qui vous donnera une idée précise de la valeur de votre millésime.

 

 

Vendre un Louis d’or, les précautions à prendre :

Ce chapitre est très important puisque le conseil que je vais vous donner peut vous faire gagner beaucoup d’argent dans le cas où vous souhaiteriez vendre un Louis d’or.

Beaucoup de personnes souhaitent vendre leur Louis d’or. Il faut dire que la conjoncture actuelle et l’explosion du marché de l’or tendent à nous convaincre que c’est le meilleur moment pour le faire.

Ce que ces gens ignorent, c’est qu’en numismatique, une pièce en or peut valoir quelquefois 10 fois plus que sa cote sur le marché de l’or (qui est, elle, fixée par le poids en or de la pièce de monnaie).

Vous voyez où je veux en venir n’est-ce pas ?

Si vous voulez vendre vos Louis d’or, passez toujours par un cabinet de numismatique et non pas par une société de rachat d’or, qui, sans même être malhonnête, vous rachètera votre pièce de monnaie en fonction de son poids ! j’en parlais en détail ici.

Attention, cela ne veut pas dire que tous les Louis d’or valent des fortunes. Non, cela signifie simplement que votre Louis d’or PEUT avoir une valeur numismatique beaucoup plus élevée que celle de son poids sur le marché de l’or.

 

 

Ce qu’il faut retenir de tout ça :

Avant de vendre vos Louis d’or, pensez bien à ces derniers conseils. Il serait en effet dommage de ne retirer « que » 200 euros d’un Louis d’or qui pourrait en valoir plus de 2000 !

Si vous voulez plus de renseignements sur ce sujet, je vous laisse prendre connaissance des quelques articles mis en ligne sur ce site.

Pour le reste, quoique vous vouliez faire concernant les Louis d’or, prenez bien garde à ne pas vous faire avoir. Il est bien connu que des créneaux comme celui des Louis d’or attirent les requins en tous genres.

Il est temps pour moi de vous laisser poursuivre vos recherches sur le sujet.

D’ailleurs, vous devriez trouver en dessous de cet article, plusieurs liens complémentaires sur le sujet des pièces en or ou plus particulièrement des Louis d’or dans les suggestions de lecture.

Bon courage.