Collectionner les pièces de monnaie médiévales

Jan 28, 2014

Collectionner les pièces de monnaie médiévales

S’il existe bien une collection difficile à constituer, c’est celle-là : celle des pièces de monnaie médiévales. Autrement dit des pièces de monnaie du Moyen-Age.

Entre la difficulté que le numismate aura à regrouper de tels millésimes et les chances d’en trouver dans des états de conservation convenables, les chances de se constituer une collection de monnaies féodales de qualité apparaissent bien minces.

Voyons donc dans ces articles tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans cette aventure compliquée certes mais absolument passionnante.

 




 

Qu’appelle-t-on « période médiévale » exactement ?

La période médiévale s’étend exactement de l’an 500 (fin de l’Empire Romain) au milieu du XVIème siècle (Renaissance). Soit près de 1000 ans d’histoire, de guerre, de chaos et d’instabilité politique.

Durant cette période, parmi les plus sombres de l’histoire de France, de très nombreuses monnaies seront frappées. Chaque seigneur de chaque province sera même capable de fabriquer sa propre monnaie.

Vous vouliez savoir pourquoi collectionner les pièces de monnaie médiévales était si compliquée ? Vous avez un début de réponse.

 

pièces de monnaie médiévales deux faces

Superbe pièce de monnaie médiévale – avers et revers

 

L’histoire des pièces de monnaie médiévales :

A la chute de l’Empire Romain, le territoire est envahi par les Barbares qui frappent des monnaies d’imitation. Ces pièces grossières ont pourtant vocation à copier celles de l’Empire.

Viennent ensuite les Mérovingiens qui mettent en place une monnaie fruste, encore très imparfaite.

Il faudra attendre Charlemagne, près de 300 ans plus tard, pour trouver une monnaie de qualité plus uniforme où apparaissent plus distinctement les reliefs ainsi que les inscriptions.

Une monnaie que l’on serait tenté d’appeler « monnaie » justement et non plus « vulgaire morceau de ferraille » finalement…

Le moyen-âge est aussi la période des monnaies en tous genres. Au début, chaque Province a tendance à frapper sa propre monnaie, il demeure donc bien difficile de ne pas s’y perdre !

Petit à petit, la centralisation grandissante du pouvoir a des répercussions sur le système monétaire qui a tendance à s’unifier avec le temps, entrainant ainsi la fin des monnayages locaux et le début des monnaies royales que nous connaissons tous.

D’une manière générale, le système monétaire en place copie les appellations de l’époque de l’Empire Romain : le sol et denier sont respectivement les héritiers du solidus et du denarius romains.

 

pièce de monnaie médiévale en or

pièce de monnaie médiévale en or

 

La qualité des pièces de monnaie médiévales :

La deuxième difficulté, et non des moindres, pour se constituer une collection de pièces de monnaies médiévales de qualité, vient du fait que les pièces de monnaie de cette époque étaient fabriquées à la main, une par une.

Chaque pièce devenant donc un modèle unique. Ce facteur peut avoir tendance à donner de la valeur à l’objet. Le fait est qu’il entraîne aussi un état de conservation et de finition bien différents d’un millésime à un autre…

Pour dire la vérité, il est extrêmement rare de trouver une pièce de monnaie médiévale dans un bon état de conservation. Pour vous en convaincre, jetez donc un œil ne serait-ce qu’aux Liards de France et autres Doubles Tournois pourtant pas si vieux…

Les pièces sont très souvent usées, tordues, polies. Personnellement, je ne me souviens pas en avoir déjà une dans un état mieux que Très Bon. Que ce soit en vrai ou même en ligne !

 

période féodale province

Pièces de monnaie médiévales ou la fascination pour le Moyen-Âge…

 

Ce que je pense de la collection des monnaies médiévales :

Si je devais donner mon avis, je dirais que cette collection figure, dans mon esprit, parmi les plus passionnantes, fascinantes.

Au même titre que la collection des monnaies de l’époque des romains, la collection des pièces de monnaie médiévales a tout pour ravir l’amateur de cette période et des mystères qu’elle nous livre encore aujourd’hui.

Comme je le disais tout au long de l’article, le gros bémol est que cette collection est extrêmement compliquée à constituer. Sans doute encore plus que celle des monnaies antiques. Il faudra donc être prêt à investir pour se constituer quelque chose qui tienne la route.

Une collection qui n’est pas à la portée de tout le monde… Mais qui se classe dans mon esprit parmi les plus intéressantes. C’est une évidence.