Monnaie Suisse, son histoire et ses particularités

Avr 18, 2014

Monnaie Suisse, son histoire et ses particularités

Aujourd’hui, intéressons-nous à la monnaie suisse et à l’ensemble des informations à connaitre lorsqu’on veut se lancer dans sa collection.

La monnaie suisse, ou « Franc Suisse » comporte de nombreuses particularités et autres spécificités que nous allons voir dans cet article.

La toute première est que la confédération ne fait bien évidemment pas partie de la zone euro.

Vous comptez en savoir plus sur le Franc Suisse afin, pourquoi pas, de vous lancer dans sa collection ?




Alors cet article devrait vous intéresser ! Bonne lecture.

 

pièce de monnaie suisse

Pièce de monnaie suisse de 2 francs

 

Histoire de la Monnaie Suisse :

pièce de monnaie suisse 1 franc argent

pièce de monnaie suisse 1 franc argent

Il faut déjà savoir que celle-ci a cours légal depuis le 7 mai 1850 et que depuis sa mise en place, hormis quelques changements de métaux entrant dans sa conception, elle n’a subi que peu de transformations du fait de la grande stabilité politique et monétaire de la Suisse.

Avant 1850, près de 80% de la masse monétaire qui s’échangeait en suisse était constituée de pièces étrangères. On estimait d’ailleurs à plus de 800 le nombre de monnaies utilisées sur le territoire. De quoi compliquer sérieusement les échanges au sein de la confédération, vous en conviendrez.

La nécessité d’adopter sa propre monnaie s’est vite imposée aux yeux des dirigeants et autres responsables politiques de l’époque.

A l’origine, la monnaie suisse a été créée à parité avec le franc français de l’époque. Essentiellement pour des raisons de pratique et de proximité.

Pour l’anecdote, les premières monnaies suisse furent entre autre frappées à Paris, Strasbourg ou encore Bruxelles, le temps que le seul atelier national puisse se mettre en ordre de marche.

En 1850 et 1851, la production des premières monnaies suisses ne suffit pas à répondre aux besoins nationaux et c’est ainsi que les monnaies françaises, belges et italiennes furent acceptées dans le pays pendant cette période.

 

 

La Monnaie Suisse, ses particularités :

L’une des spécificités de la Suisse et que le pays, malgré sa faible superficie, emploie près de quatre langues : Français, Romanche, Allemand et Italien.

La monnaie se devait de s’adapter à ce critère afin d’être bien comprise et convenablement utilisée par la population. Pour cela, la confédération Suisse a choisi d’utiliser le latin sur ses pièces de monnaie.

Et le hasard a plutôt bien fait les choses puisque l’abréviation de Franc étant « fr », celle-ci s’adapte parfaitement aux quatre langues : « Franc » en français ainsi qu’en romanche, « Franken » en allemand et « Franco » en italien.

 

 

Swissmint, le fabriquant officiel des pièces de monnaie helvétiques

C’est en effet cet établissement de Berne qui se charge aujourd’hui de fabriquer toute la monnaie suisse en exclusivité. Seuls les flans sont externalisés.

Au niveau administratif, le Département fédéral des finances en concertation avec la Banque Nationale Suisse, se charge de déterminer la quantité de pièces de monnaie suisses à fabriquer.

 

stabilité de la monnaie suisse

La Suisse, une confédération réputée pour sa stabilité

 

La monnaie suisse, un modèle de stabilité

Ce qui caractérise le mieux la monnaie suisse est incontestablement sa grande stabilité depuis sa mise en place au milieu du XIXème siècle.

Comme nous le disions un peu plus haut, la confédération suisse a largement été préservée des conflits mondiaux et politique ce qui lui a facilement permis de conserver une monnaie stable et quasiment inchangée depuis sa création (plus d’informations ici)

A titre d’exemple, la pièce de dix centimes de 1879 est officiellement la pièce de monnaie suisse encore en circulation la plus ancienne à l’heure actuelle.

Si l’on exclut la pièce de cinq francs, tous les revers des pièces actuellement en circulation sont les mêmes que ceux de 1850, date de la création de la monnaie suisse.

Les côtés « faces » des pièces de monnaie helvétiques datent quant à eux de la fin du XIXème siècle.

La guerre a simplement eu des conséquences sur la fabrication de certaines pièces dans des métaux précieux ou certains alliages tels que l’or qui fut par exemple mis hors cours en 1936.

 

monnaie suisse en or

Pièce de monnaie suisse en or

 

Comment savoir où ont été frappées les pièces de monnaie suisses ?

Comme nous le disions un peu plus haut, selon les besoins de l’époque, certaines pièces suisses ont été frappées à l’extérieur des frontières de la confédération.

Pour les reconnaitre, il suffit de visualiser la marque monétaire située au bas du revers de la pièce et ainsi savoir où cette dernière a été fabriquée :

 

A (marque monétaire) : la pièce a été frappée à Paris

AB : La pièce a été frappée à Strasbourg

B : La pièce a été frappée à Berne

B. : La pièce a été frappée à Bruxelles

BB : La pièce a été frappée à Strasbourg

LB : La pièce a été frappée à Berne

 

 

Pièce de monnaie suisse commémorative :

pièce commémorative suisse

Pièce commémorative suisse

Depuis 1936, Swissmint s’est lancé dans la fabrication de pièces de monnaie commémoratives rappelant certains évènements ou personnalités ayant marqué l’histoire de la confédération.

Bien qu’utilisables dans le commerce, ces pièces sont surtout conservées pour leur intérêt numismatique par les collectionneurs.

D’ailleurs, comme toutes pièces de monnaie de ce genre, leur faciale est inférieure à leur prix d’achat.

Les matériaux utilisés pour la fabrication de ces pièces de monnaie peuvent être l’or, l’argent, ou un mélange de deux métaux.

A noter que les fonds récoltés lors des ventes de ces millésimes commémoratifs permettent de soutenir des projets culturels de la confédération.

 

 

La monnaie suisse émet également des séries annuelles

Comme la France avec ses fameux « coffrets annuels », la Suisse émet également ses propres séries annuelles sous la forme d’un étui contenant un exemplaire de chaque monnaie frappée de l’année.

Les coffrets sont proposés en qualités fleur de coin et flan bruni.

 

 

Collectionner la monnaie suisse, une bonne idée ?

Pas plus mauvaise que bonne j’aurais envie de dire. Chaque collection a effectivement ses avantages et ses inconvénients.

Concernant la monnaie suisse, je dirais que cette collection peut paraitre assez monotone du fait de la longévité des pièces de monnaie.

La contrepartie est que cette collection n’est pas non plus immense et donc plus facilement « terminable » pour le numismate qui compte aller jusqu’au bout. Je pense qu’on a fait le tour.

Alors, cet article vous aura-t-il donné envie de vous lancer ou même de vous intéresser d’un peu plus près à la monnaie suisse ? C’est vous qui voyez, comme dirait l’autre.