Gros plan sur la pièce de Un centime Napoléon III tête nue

Nov 17, 2013

Gros plan sur la pièce de Un centime Napoléon III tête nue

Attardons-nous aujourd’hui sur le modèle de la pièce de Un centime Napoléon III tête nue produite et mise en circulation de 1853 à 1857.

Voyons en détail les différentes informations sur ce millésime phare du XIXème siècle frappé à près de 66 848 101 exemplaires dans sa totalité.

 

Les caractéristiques de la pièce de Un centime Napoléon III tête nue:

Gravée par Jean-Jacques Barre et mise en circulation sur le territoire grâce à la loi du 6 mai 1852 et le décret du 2 décembre 1852, cette pièce de monnaie fabriquée en bronze a un diamètre de 15 mm pour un poids de 1 gramme.




Pourvue d’une tranche lisse, la pièce de Un centime Napoléon III tête nue sera retirée de la circulation selon la loi du 24 novembre 1940.

 

Pièce de Un centime Napoléon III tête nue, Les trois années les plus cotées :

Etant donné que ce sont les états de conservation les plus recherchés, nous nous intéresserons dans ce chapitre aux qualités « Splendide » (SPL) et « Fleur de Coin » (FDC). Les essais monétaires éventuels sont volontairement exclus de ces données.

Les estimations communiquées ci-après sont basées sur l’Edition du livre « Le Franc n°5 de 1795 à 2003 ». Comme vous pouvez le constater, les données commencent à dater et il y a fort à parier que les montants soient supérieurs aujourd’hui. Mais ces estimations devraient vous donner une idée intéressante de la valeur actuelle de la pièce de monnaie de Un centime Napoléon III tête nue.

 

Les trois millésimes les plus chers pour la pièce de Un centime Napoléon III tête nue :

 

–          Il s’agit de l’année 1856 MA pour laquelle la pièce de monnaie a été frappée à près de 236 951 exemplaires. Celle-ci cote à plus de 700 euros en état « Splendide », et doit approcher les 1500 euros en qualité « Fleur de Coin ».

 

–          Vient ensuite l’année 1857 D où le millésime a été produit à 999 880 exemplaires. L’état « Splendide » cote à plus de 450 euros alors que le « Fleur de Coin » doit approcher les 1 000 euros.

 

–          Finalement, l’année 1856 D arrive en troisième position avec près de 880 032 exemplaires tirés. En SPL, sa valeur est supérieure à 420 euros alors qu’en FDC, celle-ci doit également flirter avec les 1 000 euros.

 

En espérant que cette fiche vous aura intéressé, nous nous retrouverons bientôt pour un nouveau « Gros Plan » sur un autre célèbre millésime français pas forcément semblable à la pièce de Un centime Napoléon III tête nue que nous avons traitée aujourd’hui.